L’assurance retraite est le système qui assure un revenu aux seniors français ayant cotisé suffisamment au préalable. Elle est basée en France sur le principe de la répartition. Quand les Français arrivent à l’âge de la retraite, ils peuvent bénéficier de cette assurance. La retraite des salariés se compose d’une retraite de base ainsi que d’une ou de plusieurs retraites complémentaires, notamment en termes d’assurance santé.

retraités

L’assurance retraite, c’est quoi ?

On a 3 types de régimes de retraite :

  • Le régime des salariés du secteur privé
  • Les régimes spéciaux du secteur public
  • Les régimes des non-salariés : commerçants, professions libérales, artisans, agriculteurs…

Cependant, sachez qu’il existe en France des centaines de régimes de base et des milliers de régimes de retraite complémentaire. Ils sont gérés selon le principe de la répartition. Aussi, ces régimes sont constitués par la caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV) ainsi que son réseau régional (CGSS, CSS, Carsat).

Les salariés du secteur privé cotisent également à des régimes complémentaires qui sont obligatoires, notamment l’Arrco et l’Agirc. Le régime de l’assurance vieillesse est le tout premier régime de retraite en France.

pension-insurance

Comment est-elle financée et quel est le taux de cotisation ?

Comme on l’a déjà dit, le système de l’assurance retraite repose sur le principe de la répartition. Alors, les actifs financent les retraites de leurs aînés et cotisent pour leur propre retraite. Du coup, les cotisations actuelles vont financer les retraites versées aujourd’hui. Il est donc plus favorables aux populations les moins aisées grâce à la redistribution des revenus.

On calcule le montant de la retraite par un calcul se basant sur le nombre de trimestres cotisés. À cela s’ajoute l’attribution de points selon la durée et le montant des cotisations. L’âge légal de l’ouverture des droits à la retraite est fixé à 62 en 2013.

En 2017, c’est toujours la même règle mais avec de nombreux régimes dérogatoires. Le nombre de trimestres à cotiser plus cet âge par exemple fait généralement l’objet de réformes. Surtout face aux difficultés du système qui a du mal à financer les pensions de retraite durablement.

Pour le taux de cotisation, il est applicable sur la totalité de la rémunération du salarié. En 2017 par exemple, la part patronale passe de 1,85% à 1,9%. Mais la part salariale passe de 0,35% à 0,40%.

retirement

Qu’est-ce qu’elle assure et qui assure-t-elle ?

L’assurance retraite assure un revenu aux retraités. Il est calculé selon leurs cotisations passées et surtout en fonction de la durée de celles-ci. Cependant, certaines périodes sont comptabilisées dans ce calcul en fonction du principe de solidarité. Notamment, c’est le cas des périodes de maladie, congé de maternité, etc.

Les régimes de base assurent les retraites des salariés du privé, de l’État, agricoles, régimes spéciaux, collectivités territoriales. Ils assurent aussi les non-salariés comme les relevant du régime agricole, exploitants agricoles, artisans, religieux…

Les régimes de retraites complémentaires obligatoires assurent en général les mêmes salariés que le régime de base. À part l’Agirc, qui concerne seulement les cadres.